• facebook
  • twitter
  • contact travelguide

 

Peter Handke

L'auteur autrichien Peter Handke

Auteur autrichien

en langue allemande
et en langue française

Peter Handke est né en 1942 à Griffen en Autriche. Depuis ses débuts en 1965, il a publié une soixantaine d'œuvres dans tous les genres littéraires. Il travaille comme écrivain, traducteur, scénariste et réalisateur. Son oeuvre est largement traduite dans le monde entier, et il est un des auteurs le plus connu de la littérature contemporaine de langue allemande.

La Grande Chute / Der große Fall
C'est un coup de tonnerre qui réveilla le comédien, en cette journée qui se terminerait par la Grande Chute. Il s'était endormi chez une femme qu'il retrouverait le soir même, là-bas, dans la mégalopole. Complices ou bien amants, le duo qu'ils forment est encore bien flou aux yeux du narrateur qui suit pas à pas la préparation de "son comédien". Le tournage doit débuter le lendemain, mais il faut déjà quitter la maison, traverser la forêt, puis rejoindre la capitale. Les rencontres les plus étranges se succèdent sans que l'on sache réellement quels personnages existent ou lesquels sont fantasmés. Peter Handke nous saisit par sa plume unique et nous emporte dans une pérégrination poétique. La société, la politique ou encore la nature conversent à travers cette figure de comédien qui se dirige inexorablement vers la Grande Chute. Annoncé tout au long du récit, cet événement mystérieux et angoissant nous hypnotise jusqu'à la dernière ligne de ce très beau livre.
"Il faut une grande liberté de pensée pour oser une telle œuvre aujourd'hui, et sans doute aussi avoir la grâce"
Igor Capel, Le Canard enchaîné.

La femme gauchère
"L'homme dont je rêve sera celui qui aime en moi la femme qui ne dépend pas de lui." Tout allait si bien. Entente cordiale, mariage harmonieux. L'enfant Stéphane semblait s'épanouir dans ce noyau familial planté n'importe où, par exemple à Clamart, banlieue parisienne. Grande maison sans crise. Marianne a laissé de côté son activité de traductrice pour élever son garçon. Aucun problème de banque ni de sexe. Une vie parfaite. Mais elle dévie soudain. Un matin, elle dit à Bruno, son mari : « Va-t'en, laisse-moi seule. » Et la femme gauchère quitte toutes les formes de dépendances aux autres, aux hommes. Elle entreprend son chemin initiatique vers la libération, parcours semé d'épreuves. Autonome, elle va traverser des moments d'exaltation. Connaître des vagues de solitude et de désarroi. Mais se découvrir. Autour d'elle, tous, comme atomisés, connaissent des transformations, conséquence de sa métamorphose. Alors dramaturge et scénariste de Wim Wenders, l'écrivain autrichien Peter Handke prend le risque en 1978 d'adapter au cinéma La Femme gauchère et d'en signer la réalisation. Le metteur en scène Christophe Perton, après neuf années à la direction de la Comédie de Valence, a fait le choix de se remettre en jeu pour tenter de nouvelles expériences. Il prolonge un travail de création toujours centré sur les écritures contemporaines et suit aujourd'hui l'itinéraire de La Femme gauchère, implosion d'identité, genèse d'une libération. Les neuf personnages vacillent dans l'humour cruel de Handke. Ils se prennent les ondes sismiques du goût de la liberté de Marianne. Elle veut vivre, s'ouvrir au monde, se dégager de l'aliénation des rôles assignés.
Adaptation et mise en scène : Christophe Perton au Théâtre du Rond-Point en 2013

Souterrainblues
"Prends tes distances vis-à-vis des livres. Tripote enfin autre chose que des oeuvres." Dans un métro qui traverse le monde et l'histoire, un homme sauvage s'adresse à ses congénères. Chroniques d'une haine de l'individu empêché dans ses accomplissements par les vernis sociaux. C'est toute une poétique de l'insulte que l'homme édifie en sous-sol. Il s'adresse à tous, un par un. Chacun son portrait, poème incandescent. Gueulante d'orfèvre, jusqu'à ce que le principe de l'invective se retourne contre lui, et qu'une femme vienne en miroir terrasser ce dragon, ennemi du peuple surgi dans le souterrain. Christophe Perton met en lumière ce noir objet dans un espace fait de transparences. Cri dans l'obscurité, imprécations fauves et mélancoliques, Souterrainblues est un inclassable roc poétique, où la beauté du verbe fouille dans un blues acide les vérités des êtres. Langue à vif, obscène et fascinante, mots crus à l'humour ardent, c'est une ode fulgurante à la vérité, une quête éperdue de beauté. Écrivain prolifique, dramaturge, scénariste de Wim Wenders, traducteur et réalisateur, notamment de La Femme gauchère, l'Autrichien Peter Handke s'installe en France dans les années quatre-vingt-dix. Pour le théâtre, il signe Outrage au public, La Chevauchée sur le lac de Constance, Les gens déraisonnables sont en voie de disparition. Le cinéma lui doit le scénario des Ailes du désir. Auteur d'une quarantaine de romans, il déclenche une polémique d'une violence rare lors de ses prises de position en faveur de la Serbie, et lors des obsèques de Miloševic. Pour le metteur en scène Christophe Perton, aguerri à son oeuvre dense, intense et brûlante, l'écriture de Peter Handke « est chaque fois une expérience singulière, une musique, un rythme qui mêle les pulsations humaines à celles de la nature, une épopée où sourd un hymne joyeux à la vie ». Écrit en 2002, Souterrainblues illustre absolument cette quête intense de vérité.

Livre de Peter Handke

Certains auteurs tiennent un journal : Peter Handke, lui, prend des notes tous les matins, dans des carnets sans dates précises qui, en marge de ses récits et de ses pièces de théâtre, sont comme le laboratoire de son écriture toujours en mouvement, le noyau intime d'une pensée jamais figée qui se refuse à conclure et se garde de mettre un point final à la formulation d'une idée. La publication du premier tome de ces carnets, A ma fenêtre le matin, qui couvrait les années 1982-1987, a révélé ce fascinant travail quotidien de clarification, d'explication de soi avec soi, dans une tradition d'écriture fragmentaire qui remonte, en langue allemande, au moins à Lichtenberg, mais qui se nourrit aussi de l'exemple des grands moralistes français. Hier en chemin représente la suite de ce grand oeuvre et couvre les années itinérantes qui précédèrent l'installation de Peter Handke en France, années au cours desquelles l'auteur écrivit notamment La Perte de l'image, Voyage au pays sonore ou l'art de la question, Essai sur la fatigue, Essai sur le juke-box, ainsi que le scénario de son premier film, L'Absence (tourné en 1993). Tendue à l'extrême mais aussi jubilatoire, parfois érudite, souvent drôle, l'écriture vagabonde de Peter Handke fait de ces pages une fête de l'intelligence et de la sensibilité.

"Handke, saisir sur le vif"  à suivre avec Florence Trocmé

Savoir plus

Peter Handke sur Wikipedia allemand et français.

_________________________________________________________


Que choisir ?

Ci-dessous vous trouvez des ouvrages en langue allemande (et anglaise) à gauche et en langue française à droite.

Tous les articles sont envoyés au départ de la France pour éviter des frais d'envoi.


Bookmark and Share
Allemagne Tourismewww.allemagnevoyage.com . - - - tourisme & culture - - -